Daifuku mochi à la pâte de sésame noir

Ou : La bouche pleine et les dents noires, Mmmmmh les mochis

Bonjour à tous !

Vous vous doutiez bien que réaliser soi même sa pâte de sésame noire cachait quelque chose d’encore plus génialissime…

Voilà vos doutes levés, car les voici, les voilà: les mochis maison à la pâte de sésame noir !
Enfin délivrée de l’excursion aventuro-périlleuse jusqu’à l’épicerie asiatique.

Daifuku Mochi à la pâte de sésame noir

Pour cette recette, je me suis inspirée des deux recettes ici et ici.

Voici une recette de wagashi, les sucreries japonaises (les gâteaux japonais traditionnels). Ils sont composés de farine de riz gluant qui leur confèrent cette texture particulière des pâtisseries de nombreux pays d’Asie. Ceux-ci sont fourrés et sont donc appelés daifuku mochis.

 

Réalisation :

  • Pour 10 mochis
  • Préparation : 15 min
  • Cuisson : 45 secondes de chaque côté
  • Difficulté : Facile
  • Coût : Moyen

Ingrédients :

– pâte de sésame noir maison (recette ici)
– 100 g de farine de riz gluant (shiratamako)
– 50 g de sucre
– 150 ml d’eau froide
– une bonne quantité de fécule de pomme de terre ( katakuriko) ou de fécule de maïs

Préparation :

1) Dans un plat allant au micro-onde, mélanger la farine, le sucre et l’eau jusqu’à ce que la préparation devienne bien lisse, sans grumeaux.

2) Mettre au micro-onde 1 minute à puissance maximale. La préparation commence à épaissir, mélanger vigoureusement jusqu’à ce qu’une soit lisse et brillante.

3) Remettre au micro-onde pendant 30 secondes à puissance maximale, mélanger de nouveau pour une préparation lisse. Répéter une nouvelle fois cette opération pour obtenir une pâte bien épaisse, sans eau.

4) Une fois la pâte bien épaisse, fleurer le plan de travail avec de la maïzena et vos mains et travailler la pâte quelques secondes. La pâte est très collante, ne pas hésiter à ajouter de la maïzena au fur et à mesure.

5) Façonner un boudin et le détailler en 10 tronçons.

6) Aplatir un tronçon dans la paume de sa main de façon à former une crêpe. Disposer au centre une cuillère à café de pâte de sésame noir et refermer en formant une boule (si les bords ne collent plus, les mouiller légèrement). Renouveler l’opération pour faire les 10 mochis.

7) Rouler les mochis dans un mélange de graines de sésame blanche et noire.

8) Déguster immédiatement ou conserver au frais, dans ce cas, penser à les sortir une vingtaine de minutes avant la dégustation pour les remettre à température ambiante.

Astuces
– farcir les mochis à la pâte de haricots rouges (recette traditionnelle japonaise) mais aussi à la confiture de votre choix, au beurre de cacahuètes, au Nutella, bref vous pouvez détourner le mochi selon ses goûts

 Bref, on Ze le farci ce mochi ?!

Je continue mes pérégrinations au Japon, toujours en bonne compagnie :

L’équipe de Compile-moi un menu : Seb de Poivré Seb, Nath de Une Cuisine Pour Voozenoo et Sandra de Encore un Gâteau…

Afficher l'image d'origine

…et la Grande Sophie, marraine de cette édition, La tendresse en cuisine pour son thème du VOYAGE

Publicités

6 réflexions sur “Daifuku mochi à la pâte de sésame noir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s