Pommes de terre sautées aux chanterelles et saucisse de Strasbourg

Pommes de terre sautées aux chanterelles et saucisse de Strasbourg

Ou : Avec ce froid met une finette et qu’ça saute !

La belle Strasbourgeoise fait copain-copine avec mes chanterelles Ardéchoises.

Réunies dans une poêlée gourmande et réconfortante de pommes de terre sautées au bon goût d’ail et de thym. Voilà de quoi nous réchauffer.

Régal assuré !

Pommes de terre sautées aux chanterelles et saucisse de Strasbourg

Réalisation :

  • Pour deux personnes
  • Préparation : 10 min
  • Cuisson : 15 min
  • Difficulté :

Ingrédients :

– 160 g de pomme de terre
– 2 gousses d’ail
– 1 petit oignon
– 30 g de beurre
– 2 saucisses de Strasbourg
– 1 bonne poignée de chanterelles nettoyées et déshydratées
– 1 pincée de fleur de sel
– thym au goût
– poivre noir du moulin

Préparation :

1) Laver et brosser sous l’eau claire les pommes de terre. Les essuyer et les couper en cubes.

2) Éplucher l’ail et l’oignon, les dégermer et les émincer. Couper les saucisses de Strasbourg en rondelles.

3) Mettre le beurre dans une poêle, lorsqu’il est chaud faire rissoler l’ail, l’oignon, les chanterelles, les saucisses et les pommes de terre en remuant régulièrement.

3) Parsemer de thym, de poivre noir et de fleur de sel.

4) Prolonger la cuisson jusqu’à ce que les oignons et les pommes de terre soient fondants.

Accord vin :

Avec un vin blanc

Le traditionnel accord pomme de terre – vin blanc. Servir ces Pommes de terre sautées aux chanterelles et saucisse de Strasbourg avec un vin blanc sec léger, agréable et non boisé, au nez assez intense et à la bouche dotée d’une touche de rondeur. Un Côtes du Rhône tendre et frais en bouche avec une touche de rondeur et une finale courte. Ou un Saint Chinian à la complexité aromatique d’un mélange d’arômes fruités, de fruits mûrs et des notes de grillé, d’épices douces. En bouche, une attaque franche laisse place, en milieu de bouche, à un petit gras qui apporte complexité et profondeur.

Avec un vin rouge

Miser sur la saucisse de Strasbourg et servir ce plat avec un vin rouge sec léger, plutôt simple et non boisé, au nez assez intense et à la bouche aux tanins peu intenses. Les vins du Beaujolais s’y prêtent à ravir, une appellation Beaujolais primeur souple, assez doux et court ou un Le Perréon en bouche, ce fruité domine et donne une sensation de gourmandise extrême, allié à une matière souple et délicate, aux tannins fondus et soyeux; l’acidité est discrète mais suffisante pour rafraîchir la bouche.

Un plat simple c’est la base Zuste !

Publicités

2 réflexions sur “Pommes de terre sautées aux chanterelles et saucisse de Strasbourg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s