Douceur d'hiver aux panais et lentilles corail

Douceur d’hiver aux panais et lentilles corail

Ou : Et si le bonheur ne tenait qu’à une soupe

Au milieu de l’hiver, les soupes se suivent mais ne se ressemblent pas.

Je vous livre ici une superbe découverte, une recette incroyable, promesse d’un véritable régal !

Une texture épaisse et onctueuse, une saveur très douce aux notes délicates et sucrées. La soupe va devenir votre plus grand allié.Douceur d’hiver aux panais et lentilles corail


Réalisation :

  • Pour 4 personnes
  • Préparation : 10 min
  • Cuisson : 15 min
  • Difficulté : Facile
  • Coût : Économique

Ingrédients :

– 2 panais bio (environ 500 g)
– 200 g de lentilles corail
– 200 ml de lait de riz
– 1 c. à soupe d’huile d’olive
– sel, poivre noir du moulin
– ½ c. à café de thym séché ou d’herbes de Provence

Préparation :

1) Brosser les panais et le couper en gros cubes. Cuire au cuit-vapeur environ 10 minutes.

2) Pendant ce temps, cuire les lentilles corail dans une casserole d’eau bouillante 8 minutes.

3) Réserver l’eau de cuisson des lentilles. Mixer les lentilles corail avec un peu d’eau de cuisson et les légumes cuits. Ajouter le lait de riz et assaisonner. Ajouter de l’eau de cuisson selon la texture souhaitée.

Astuce :

– Servir avec un trait d’huile d’olive, des croûtons de pain grillé et ailé et quelques graines germées.

– La soupe reste un choix privilégié en hiver. Elle réchauffe et hydrate. Elle apporte une bonne quantité de légumes, ce qui contribue à l’équilibre nutritionnel journalier. Enfin, elle est très rassasiante, surtout si elle contient un féculent ou une légumineuse, et permet ainsi de limiter l’apport calorique du dîner.

Accord vin :

Avec un vin blanc

Avec ce velouté de panais et lentilles corail, choisir un vin blanc sec plutôt vieux avec une bouche ample et grasse qui s’accordera à l’onctuosité du plat.

Du côté de la Bourgogne il y a du choix. Un Givry, à la bouche douce mais à la matière ample et généreuse. Une belle acidité accompagnée de fraîcheur. Un Pouilly-Loché souple et dense, avec plus de gras. Son acidité est plus fine et sa finale est persistante et aromatique. Ou un Chablis, à la bouche ronde et dense avec une belle base vive. Il dénote par une minéralité très présente et longue.

Tout zestement, en douceur

Publicités

2 réflexions sur “Douceur d’hiver aux panais et lentilles corail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s