Rouleaux de printemps végétariens d'Automne

Rouleaux de printemps végétariens d’Automne

Ou : Farcis, frais et fumé il est fort et follement léger !

Le goût fumé et puissant du tofu se marie à merveille avec la fraîcheur, le sucré et le croquant des crudités. Ces rouleaux de printemps végétariens sont un véritable régal.

À déguster très frais, pour un plat très gourmand et léger.

Réalisation :

  • Pour 6 rouleaux
  • Préparation : 30 min
  • Cuisson :
  • Repos : 30 min
  • Difficulté : Moyen
  • Coût : Abordable

Ingrédients :

– 6 feuilles de riz
– 250 g  de tofu fumé
– poivre noir du moulin
– 2 c. à soupe de sauce soja salée
– 1 carotte
– une vingtaine de feuilles d’épinard frais
– 200 g de choux vert
– 18 grandes feuilles de menthe fraîche
– 200 g de vermicelles de soja réhydratés dans de l’eau tiède

Préparation :

1) Couper le tofu en 6 bâtons et les faire mariner dans la sauce soja salé avec quelques tours de moulin à poivre pendant 30 minutes.

2) Laver et essuyer les légumes et la menthe. Émincer en fines lanières (3 mm environ) de 10 cm de longueur le chou vert. Râper la carotte. Réhydrater les vermicelles de riz dans l’eau fraîche comme indiqué sur le paquet. Les égoutter.

3) Mettre de l’eau tiède dans un plat et immerger une feuille de riz pour la réhydrater jusqu’à ce qu’elle soit assez souple pour être roulée.

4) L’étendre sur le plan de travail. Répartir dans la diagonale 3-4 feuilles d’épinard frais et juste à côté les vermicelles de riz (laissez de la marge de galette pour pouvoir rouler plus facilement). Ajouter ensuite sur les feuilles d’épinard, 3 feuilles de menthe, les lanières de choux, des brins de carottes et un bâton de tofu fumé.

5) Rouler les rouleaux bien serrés. Pour cela, replier les deux côtés latéraux sur la farce, rabattre le côté face à nous par-dessus et rouler jusqu’à l’autre côté en serrant bien.

6) Réserver au réfrigérateur (30 minutes minimum) et servir avec un ramequin de sauce (nuoc mam, citron, eau et piment coupé).

Astuces :

– Le façonnage est la seule étape délicate de cette recette. Mais le coup de main va se prendre petit à petit.

Accord vin :

L’accord du vin avec le rouleau de printemps doit aussi prendre en compte la sauce dans laquelle on va tremper le rouleau. Elle a une grande importance, car elle va apporter une certaine force et des saveurs complémentaires. Ainsi, à la fraicheur de la menthe et des crudités, sera associé le salé et l’acidité du nuoc mam.

Le vin blanc est privilégié. L’acidité et le salé de la sauce et le fumé du tofu vont demander un vin davantage puissant en termes de structure avec une longue persistance. Partir sur les grands crus Alsaciens (Pinot gris, Riesling, Gewürztraminer). Mais aussi un Mâcon blanc assez puissant, rond et sec. Ses arômes de citronnelle rappellent les origines asiatiques du rouleau de printemps.

Il est possible de partir sur des vins finement sucrés qui permettra d’adoucir le plat mais tout en conservant des acidités et donc une fraîcheur en bouche comme un Jurançon moelleux.

Beaucoup plus original et peut être pour des palais plus évolués, on peut continuer sur des vins davantage portés sur le sucre et basculer du côté des rouges avec des tanins très fins. Les vins doux naturels peuvent offrir une étonnante alliance avec un Maury ou un Banyuls de 10 ans d’âge.

Les rouleaux végé, l’idée du zeste!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s