Pâtisson au cœur persillé

Pâtissons au cœur persillé

Ou : Drôles de légumes au cœur en herbe

Il existe une incroyable diversité de courges. La famille des cucurbitacées recèle d’un panel de variétés de formes, de tailles, de couleurs, de textures différentes. Certaines, de part leur douceur, ont la particularité d’être cuisinées salée et sucrée.

Mes errances m’ont mené nez à nez devant ces charmants et rigolos pâtissons. C’est une variété de courge dite d’été et que l’on trouve également en automne. Cette petite possède un nombre incroyable de petits surnoms : artichaut d’Espagne, artichaut d’Israël, bonnet de prêtre, bonnet d’électeur, couronne impériale, mais aussi petit pan squash ou patty squash chez nos amis Canadien, adorable non?!

Se faisant complices de ma gourmandise, c’est dans des grésillements et des odeurs alléchantes que ces légumes aux arômes d’artichaut ont vu leur cœur se remplirent.

Un régal, la chair est tendre et fondante. Elle se coupe facilement à la fourchette. Le cœur persillé agrémenté ou non de petits lardons en fait un plat complet très gouteux.

Réalisation :

  • Pour 4 personnes
  • Préparation : 10 min
  • Cuisson : 30 min
  • Difficulté : Facile
  • Coût : Bon marché

Ingrédients :

– 2 petits pâtissons
– 100 g de riz blanc
– 100 g de lardons allumettes (facultatif)
– 2 oignons jaunes
– 6 branches de persil
– 1 œuf
– parmesan

Préparation :

1) Laver les pâtissons. Couper les chapeaux et enlever les graines. Faire cuire les pâtissons 15  minutes dans de l’eau bouillante salée. Égoutter et réserver.

2) Faire cuire le riz. Réserver. Hacher les oignons et couper les lardons en petits dés. Ciseler le persil.

3) Faire revenir dans un peu d’huile d’olive les oignons, les lardons, le riz, le persil, saler, poivrer et incorporer l’œuf préalablement battu. Remplir de cette farce les pâtissons et saupoudrer de parmesan râpé. Refermer les pâtissons avec les chapeaux.

4) Disposer la farce restant dans un plat à gratin, placer par-dessus les pâtissons et enfourner à 180°C pendant 15 minutes.

Accord vin :

Je partirai sur un vin blanc. C’est un très bon plat qui réclame un vin à sa hauteur, un vin blanc sec jeune ou vieux. Un très bon vin jaune sec du Jura ou un vin tranquille, sec du Sud-ouest comme un Gaillac ou un Côtes de Duras.

Côté rouge : privilégier un vin tranquille sec plutôt jeune, un Bourgueil du Val de Loire et Centre ou un Beaujolais.

Pour le rosé : moins évident, un Côtes de Provence ou un Côtes du Jura.

Astuces :

– Les petits se conservent peu de temps, environ 1 semaine au frais. Blanchis quelques minutes à l’eau salée, ils peuvent se congeler entiers. Les plus gros ont la peau coriace et se conservent plusieurs semaines au frais.
– Cuite, la chair du pâtisson a un léger goût d’artichaut
– Choisir un pâtisson ferme et dense.Leur peau doit être bien lisse et exempte de tâches tendres brunâtres ou noirâtres.

J’ai le cœur un zeste pâtisson

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s