Pain médiéval au safran

Pain au safran

Ou : La Cuchaule traditionnelle

Résidant actuellement dans une cité médiévale, j’ai droit chaque année aux traditionnels marchés du terroir, de Noël, de la St-Truc et de la St-Machin le tout sur le sempiternel thème du « médiéval ». La première année, c’est sympa. Et puis c’est la bonne occasion d’inviter les amis, la famille, de sortir et de faire des achats et des trouvailles originales.Le stand qui m’a directement tapé dans l’œil et irrépressiblement interpellé les narines, fut, et de loin, celui de la boulangerie (Médiévale). Ici, tout est réalisé selon les recettes traditionnelles (Médiévales) et avec les ustensiles et les méthodes de l’époque (Médiévale), à comprendre: les mains. Entre autres découvertes sur cet étal, ce pain au safran.

Entre la brioche et le pain ai lait, sa mie est légère et très moelleuse. Le safran parfum délicatement et divinement la pâte.Je l’ai aussi bien utilisé en sucré, le matin en tartine avec du miel… un délice. Qu’en version salée avec du fromage (exquis avec du comté ou un fromage frais) ou une salade.

N’ayant pas la patience, et l’envie, d’attendre le prochain marché (Médiéval), je me suis lancée à l’aventure dans les couloirs du temps pour retrouver ce pain (Mais elle nous fait ***** avec son médiéval) qui m’avait tant séduit.

Le résultat : concluant!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réalisation :

  • Pour 8 personnes
  • Préparation : 2h30
  • Cuisson : 45 min
  • Difficulté : Moyen
  • Coût : Moyen

Ingrédients :

– 900 g de farine
– 125 g sucre
– 15 g sel
– 50 g levure
– 500 g lait à température ambiante
– 1 pincée de safran
– 125 g beurre mou
– 1 œuf pour la dorure

Préparation :

1) Tamiser la farine, faire un puits et verser le sucre et le sel, recouvrir légèrement de farine et ajouter la levure de façon à éviter que la levure soit en contact avec le sel ou le sucre ce qui la détruit.

2) Ajouter le lait tempéré puis le safran. Commencer le pétrissage ; en milieu de pétrissage incorporer le beurre et continuer à pétrir jusqu’à obtenir une pâte lisse et assez tendre. Filmer afin d’emprisonner le gaz carbonique et d’accélérer le processus de fermentation et laisser reposer à température ambiante/tiède afin que la pâte double de volume.

3) Pendant ce temps préparer la dorure en mélangeant l’œuf avec une pincée de sel et une pincée de sucre.

4) Détailler la pâte en pâtons de 300 ou 600 g et bouler légèrement.

5) Laisser reposer sur un linge pendant une vingtaine de minutes. Bouler à nouveau et poser sur une plaque recouverte de papier cuisson. Laisser lever 40 min recouvert d’un linge.

6) Dorer et entailler (comme un pain paysan) et cuire environ 30-45 min dans un four préchauffé à 180°C.

Astuces :

– Je suis partie sur la recette traditionnelle de la cuchaule comme on l’a fait en Gruyère.

Un gros zeste de MÉDIÉVAL !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s