Paysage de rizières autours de Mai Chau

Vietnam – J8 Mai Chau (Lac Coc 2)

Mai Chau est un lieu bien connu pour ses homestays, cela signifie: rester chez l’habitant. De nombreuses familles ont aménagé un coin de leur maison ou on bâti un dortoir, des chambres pour pouvoir accueillir des voyageurs. Dans la grande majorité des cas, l’accueil est soigné et très chaleureux, ils comptent beaucoup sur le bouche à oreille et à la réputation de leur homestay. Le dîner et le petit-déjeuner sont cuisinés et servis par les hôtes mais sont souvent non compris dans le prix de base. Et surtout, c’est la possibilité et la chance de dormir dans les maisons traditionnelles des Thaï (maisons sur pilotis) pour pas très cher, de rencontrer les habitants et l’argent va directement dans la famille.

VOYAGES, en Asie…

Aujourd’hui c’est journée treck avec la propriétaire du Homestay Binh.

Pour bien commencer la journée, un petit-déjeuner nous attend à notre levé. Il est 8h et au menu un banh mi à composer selon nos goûts: confiture, kiri (j’ai été très étonné d’en trouver la, c’est la seule fois où j’ai vu du « fromage » au Vietnam), concombre, œufs à la poêle (et leur cuisson sur les deux faces) et brouillés. Les fameuses baguettes vietnamiennes très moelleuses sont consommée à n’importe quel repas et moment de la journée. Pour moi se sera salé, une couche de kiri, une de concombre le tout recouvert d’un œuf, un café 3 en 1 et une petite banane savoureuse pour accompagner et c’est parti pour un petit-déjeuner de champion!

Petit déjeuner : banh mi à personnaliser et café 3 en 1

Petit déjeuner : banh mi à personnaliser et café 3 en 1

Ce qui m’a beaucoup plut et laisser une forte impression c’est la beauté et l’architecture des maisons sur pilotis. Certaines ont toute la balustrade en bois du balcon entièrement sculptée, mais aussi la rampe d’escalier et le pourtour du toit. La couleur du bois du marron au rouge en passant par toutes le teintes plus ou moins clair. Mais aussi se sont des œuvres collectives, entièrement bâtie par les habitants. Grandioses baraques qui accueillent plusieurs membres d’une même famille. Les pièces sont rudimentaires, grandes pièces de vie sans cloison ni portes très peu meublées.

Nous essuyons une averse, la pluie tombe drue. Et c’est là que toute l’ingéniosité et l’adaptation à ce climat marquent la frontière entre les locaux et les touristes. Binh, en claquettes en plastiques, chapeau pointus, pantalon souple, léger et serré en bas pour le remonter en short et grande cape de pluie et revenue entièrement sèche de notre escapade.

Nous sommes en Avril donc ce n’est pas la période idéale pour le riz et pourtant les paysages sont magnifiques. Il règne une tranquillité et un calme. Le temps assez gris le matin se découvre l’après-midi, les couleurs entre grisaille et rayons de soleil apportent de superbes reflets. Malheureusement, il est difficile de faire de belles photos, à cause des   câbles électriques posés n’importe où qui zigzaguent et zèbrent le paysage. Il faut user d’astuces de cadrage pour ne pas les avoir sur les photos.

Il est bientôt 14h, la pluie nous a retardé car nous avons du nous abriter à plusieurs reprises lors des fortes averses et attendre qu’elles passent. L’appétit est vivace. Nous arrivons dans un village et nous sommes accueillie par une amie d’école de Binh qui nous accueille dans sa maison pour notre pique nique. Nous sortons les même ingrédients que pour le petit-déjeuner avec des œufs dur à la place des œufs à la poêle. Notre hôtesse nous apporte un grand panier tressé rempli de riz gluant dont nous faisons des boulettes avec les doigts à tremper dans le Nuoc Mam, dont je me suis particulièrement régalé, délaissant le reste. Et pour finir des fruits frais, banane et fruits du dragon d’une saveur incroyable, absolument incomparable à ceux que l’on trouve en France.

Repas du midi chez l'habitant

Repas du midi chez l’habitant, pique nique avec les reste du petit déjeuner et riz gluant apporté par notre hôtesse, une amie de Binh

Nous repartons dans la vallée à travers les villages de la minorité Thaï et les rizières pour finir notre belle boucle jusqu’au Hiomestay en fin d’après midi.

Curieuse et intéressée, j’ai passé la fin de l’après midi à papoter dans un anglais rudimentaire avec les propriétaires du Homestay, et à les observer préparer le repas tout en les noyant de questions… Amusé, le propriétaire m’a proposé de rester, de me trouver un mari vietnamien et de me payer très cher pour que je fasse la cuisine avec eux. Ma foi… c’est à réfléchir ^^

Repas de fête le soir cuisiner par la famille du homestay

Repas de fête le soir cuisiner par la famille du homestay

La journée se termine avec un repas copieux et délicieux. Binh achètent toujours les ingrédients de ses repas le jour même, soit au marché soit au marchands ambulants, parfois même plusieurs fois par jour pour avoir toujours des produits frais car ils ne conservent rien. En discutant avec elle la veille, je lui avait dit que j’adore le tofu et le poisson et regardez un peu la photo du repas du soir… du tofu fris et un poisson aux herbes fraîche. Un véritable régal ce poisson, les herbes aromatisent divinement le met, le poisson est parfaitement grillé et la chaire tendre, fondante et gouteuse. C’est ce que j’ai préféré. Le tofu frais change de goût et de texture un fois frit, l’extérieur un peu élastique et l’intérieur fondant. Mais aussi les fameux épinards vietnamien du porc au caramel, des nems et des frites, le tout accompagné de riz blanc. Le repas du guerrier. Ainsi s’achève le deuxième jour à Mai Chau. J’aurai tellement voulu y rester plus longtemps. Mais le voyage continu.

Le soir, une vingtaine d’étudiants vietnamiens de Hanoï ont débarqué. Ils ont envahis la plage avec une sono, de la musique électro-pop vietnamienne, des cris, des chants, un grand feu autours duquel ils tournaient en ronde se tenant par la main et des grillades (épis de maïs, saucisse, poulet). Bref un bruit de démon. Observatrice de loin ils m’ont fais signe de les rejoindre. Très, très amicaux et parlant un peu anglais, ils m’ont fais entrer dans leur cercle et tourner autours du feu en tapant dans les mains, bref c’était une très bonne journée.

Conseils pour votre escapade à Mai Chau :

  • Ne pas réserver le homestay à l’avance on trouve facilement sur place et tout le monde se connaît. Vous serez prit en main dans votre arrivée à votre sortie du bus par un moto-taxi du coin qui connaît forcément plusieurs homestay. Surtout éviter absolument de dormir à Ban Lac. c’est le village très touristique à fuir, rempli de magasins et de faux homestays.
  • N’ayez absolument aucune inquiétude sur le fait de dormir chez l’habitant, l’accueil est très chaleureux et amical, les couchettes sont bonnes, avec matelas, couverture et moustiquaire. La salle de bain est rudimentaire mais plutôt propre en général.
  • Soyez tranquille aussi sur la nourriture, tout les ingrédients sont frais, achetés et cuisiné le jour même juste avant le repas.
  • Pour les boissons, le thé est souvent offert et partagé avec les hôtes. Pour les repas le bouillon des légumes est parfois proposé. Sinon prenez une bière vendue par les propriétaires ou de l’eau en bouteille.
  • Le prix pour un homestay est généralement compris entre 150 000 et 200 000 dongs (soit entre 6 et 8 €) avec petit-déjeuner et dîner compris ou non.
  • Pour découvrir la vallée de Mai Chau tranquillement, le mieux c’est à pied ou en vélo les distances ne sont pas grandes.
  • Mai Chau est une destination touristique pour les vietnamiens et plus particulièrement les habitants de Hanoï, surtout les étudiants qui viennent profiter de la campagne, de l’espace et de la tranquillité à proximité
  • Pour arriver à Mai Chau depuis Hanoï,  il faut prendre le bus local à la gare routière de My Dinh, il met 3h et 4h et coûte 70 000 dongs.
  • Il y a plein de bus qui passent sur la route principale pour rentrer à Hanoï, il n’y a aucun inquiétude à avoir pour revenir sur Hanoï ! De plus, les hôtes des homestay connaissent les horaires et lieux de passage des bus selon votre destination. Ils sauront vous conseiller, vous déposer et vous accompagner jusqu’au bus.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s