Daifuku mochi

Ou : La japonaise gluante au haricot rouge

Que voulez-vous, les textures gluantes, denses et moelleuses m’attirent irrémédiablement. Nous avons tous nos faiblesses plus ou moins avouables.

Les mochi rentrent parfaitement dans cette catégorie de textures. Seulement jusqu’ici, mon plaisir se limitait à ceux achetés en quantité gargantuesque lors de mes trop rares actions coup de poing dans des épiceries asiatiques.

Une telle frustration n’apportant jamais rien de bon, je me suis dit qu’il fallait aborder ce problème de stock directement à la source en devenant mon propre fournisseur.

Mais avant toute chose… qu’est-ce que les daifuku mochi? Le mochi c’est une pâte de riz gluant, on appelle daifuku mochi cette même pâte lorsqu’elle est fourrée, le plus souvent avec de la pâte de haricot rouge (ou Anko). C’est un dessert japonais qui a une saveur sucrée relativement douce et une texture très particulière, disons que le fait que c’est de la pâte de riz gluant le définit bien, cela colle aux dents et aux doigts, c’est difficile à mâcher. Mais c’est surtout diablement bon. J’ai trouvé ma source d’inspiration sur le blog http://cuisinepatisseriechocolatandco.com/2012/02/22/daifuku-mochi/

Voici mes Daifuku mochi:

Daifuku Mochi

Daifuku Mochi

 

Réalisation :

  • Préparation : 15 min
  • Cuisson : 15 min
  • Pour 6 à 8 daifuku mochis

 Ingrédients :

– 150 à 200 g de pâte de haricot rouge (Anko)
– 100 g de farine de riz gluant
– 50 g de sucre
– 150 ml d’eau
– fécule de pomme de terre (ou de maïs)

Préparation :

1) Avec la pâte de haricot rouge, former des boules de taille égale et les mettre au réfrigérateur.

2) Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et l’eau.

3) Pour la cuisson deux solutions :

– Au cuit-vapeur : Chauffer l’eau et lorsque celle-ci boue, placez y le saladier et refermer pour 10 à 15 minutes de cuisson. Sortir et mélanger.

– Au micro-ondes : Placer 1 minute au micro-ondes à puissance moyenne. Mélanger puis remettre environ 30 secondes.

4) Pendant ce temps, tamiser de la fécule dans un plateau (n’ayez pas peur d’en mettre beaucoup).

5) En fin de cuisson, la pâte du mochi doit être bien élastique et collante. Verser la dans le plateau. Tamiser de la fécule sur le dessus.

6) Il faut travailler la pâte très chaude, car en refroidissant elle durcit. Séparer la pâte en plusieurs morceaux (le même que le nombre de boules de pâte de haricot rouge).

7) Dans le creux de la main (les tremper dans la fécule avant) étaler un peu la pâte, épousseter la fécule avec un pinceau, placer la boule de pâte de haricot rouge au centre et refermer le mochi autour. Fermer, reformer la boule et réserver.

Astuces :

Les daifuku mochi se conservent au réfrigérateur ou à température ambiante et se dégustent chauds (quelques secondes au micro-ondes) ou froids. Ils sont meilleurs le jour même, d’où l’intérêt de ne pas en faire trop d’un coup.

Zuste un zeste de gluant avec un cœur fondant

Daifuku Mochi

Daifuku Mochi

Daifuku Mochi

Daifuku Mochi

Publicités

2 réflexions sur “Daifuku mochi

    • 123zuste1zeste dit :

      C’est le genre de pâtisserie que j’aime, pas trop sucrée et cette englobe gluante d’une pâte bien fondante… à tester avec d’autres garnitures. Merci pour cette recette!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s