Retour sur mon voyage en solitaire au Vietnam du 15 au 29 Avril 2016

Cela faisait un moment que l’envie de voyage me titiller. Mais plus encore, un voyage en solitaire, pendant deux semaines et dans un pays et des lieux totalement dépaysant. Que se soit en terme de culture, de langue , de coutumes, de paysages…

VOYAGES, Côtés voyages

Ma destination:

De mon désir plus général de visiter l’Asie, mon choix de destination s’est finalement porté sur le Vietnam.

Les raisons:

  • sûr pour les jeunes femmes voyageant seule
  • habitants de notoriété accueillante et sympathique
  • pas cher
  • familiale: pays d’origine de mon arrière grand-mère
  • une grande envie d’exotisme et l’attirance de ce Pays

L’organisation:

Alors là, soyons clair. Il y en a eu très mais alors vraiment très peu. J’avais pourtant acheté:

  • le guide du routard 2016
  • le guide le petit futé 2016
  • un livre + CD: apprendre le vietnamien en 12 leçons

Au final, après avoir acheté 5 mois à l’avance pour avoir des prix raisonnable mes billets d’avion aller-retour. J’ai réservé 1 mois à l’avance l’hôtel pour la première nuit à mon arrivée à Hanoï.

Les deux guides et de nombreux blogs, avis et commentaires m’ont aidé à élaboré mon parcours. J’ai noté pour chaque jour la ville ou la région dans laquelle je serais à ce moment là afin de pouvoir clôturer mon tour et être de retour à Hanoï un jour avant de reprendre l’avion.

Un mois avant, je faisais le tour des couchsurfing proposés à Hanoï, je voulais y rester pour deux nuits. Une personne sortait du lot, inscrit depuis longtemps, il reçoit beaucoup de touristes, il est guide touristique et a une association pour enseigner l’anglais aux étudiants qui se tient chez lui au « Bay Cafe » où il reçoit les couchsurfeurs.

Deux semaines avant le départ, j’ai réservé une nuit dans un Homestay à Mai Chau. Il était conseillé de réserver et cela me faisait une étape avec une date et un lieu de fixés.

Ce qui m’a vraiment été utile:

  • Une carte plastifiée très solide et sur laquelle on peu écrire au stylo du Vietnam Nord avec zoom de Hanoï (1/25 000e);
  • mon agenda avec les étapes et les adresses, contacts et choses à faire, voir et goûter;
  • gel hydro-alcoolique pour les mains;
  • ceinture cache-billet;
  • poche ventrale plate pour avoir rapidement et à portée de main l’argent, le passeport, le portable;
  • une carte sim Vietnamienne achetée à l’arrivée à l’aéroport;
  • l’application « Traduction » avec les langues préalablement téléchargées: anglais-français-vietnamien;
  • l’application: « currency » pour calculer le taux de change;
  • les applications « Maps » et « MAPS.ME » pour avoir des cartes avec et sans internet;
  • l’application: « Instagram » pour partager ses photos en direct et garder contact avec les voyageurs et locaux rencontrés;
  • l’application « WhatsApp » pour garder contact avec les personnes rencontrées;
  • les applications « Booking » et « Agora »: pour trouver et réserver des logements vraiment pas cher.

Ce qui m’a manqué:

  • Des cartes plus détaillées des villes que j’ai visité, je me suis perdue un grand nombre de fois;
  • Une batterie externe pour recharger mon portable. Ce qui m’a valu quelques frayeurs;
  • l’application de reconnaissance et de traduction vocale, utilisait par de nombreux vietnamiens

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s